Bons Plans, Détente

J’ai testé le No Poo : ça fait 5 mois que je n’utilise plus de shampoing !

11 juillet 2017
Arrêter shampoing santé cheveux

J’ai des cheveux complètement nuls. Je sais que tout le monde adoooore se plaindre de ses cheveux, personne n’en est content, et bien sûr, chacun sa perception, ce n’est pas une compétition. Mais si c’en était une, je gagnerais haut la main, je vous le dis tout de suite. Mes cheveux sont plats, filasses, raides, gras, clairsemés, bref, j’ai la chevelure d’un bambin, le gras en plus, les boucles d’or en moins.

J’ai donc été pendant longtemps la meilleure cliente pour toutes les pubs de shampoing possibles et imaginables : On me promet plus de volume… J’achète ! On me promet plus de blondeur… J’achète ! On me promet des cheveux moins gras… J’achète !

Face à cette overdose de promesses, j’ai fini par prendre de sales habitudes avec ma tignasse : je me lavais les cheveux tous les jours, je les blindais de produits, j’y dépensais une fortune et je n’étais même pas contente. C’est bien la peine.

En début d’année, juste après avoir opté pour une coupe très très courte (coucou), je me suis dit que c’était aussi l’occasion de changer mes habitudes… Et j’ai décidé de faire un truc plutôt radical : j’ai arrêté le shampoing.

La tendance du No Poo

Le No Poo, tu connais ? C’est une tendance beauté/santé/bio, qui consiste à ne plus utiliser de shampoing, pour lui préférer des alternatives plus naturelles. La blogueuse Antigone XXI avait fait un article sur le sujet il y a quelques années et je ne peux que vous inviter à y jeter un oeil.

Dans son article, Antigone XXI parle de sa technique, qui consiste à ne plus se laver les cheveux qu’une fois par mois, avec un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre de cidre de pomme. Bon perso, j’en suis pas encore là, je me lave les cheveux toujours régulièrement (surtout si on compare avec les critères d’Antigone croix-croix-bâton), mais j’ai énormément réduit les lavages, et j’ai testé mes petites recettes à moi pour me laver la crinière.

Les pré-requis pour se lancer dans le No Poo

Avant de se lancer dans le No Poo, il faut savoir deux-trois trucs. Premièrement, il ne faut laver que le cuir chevelu parce que c’est ça qui se salit, les pointes quant à elles se débarrasseront de la poussière dans la foulée. Quand on applique la mixture de son choix, on ne frotte que les racines !

Ensuite, il faut se laver les cheveux moins souvent : théoriquement, il faut laisser au cuir chevelu l’opportunité de réguler sa production de sébum, et ça, ça passe par quelques jours avec les cheveux bien gras.

Et c’est parti ! Voici mes trois recettes pour arrêter le shampoing !

1 –  Le savon d’Alep

savon Alep shampoing

Le savon d’alep, c’est bien, c’est bio.

Le savon d’Alep, c’est top, ça mousse, et c’est une excellente transition quand on commence à lâcher le shampoing. Bah oui, parce que, au départ, lâcher son shampoing qui fait des bubulles pour une pâte qu’on frotte sur le cuir chevelu c’est tout à fait surprenant. Perso j’ai commencé au savon d’Alep et c’est vrai que la sensation de propre est plus facile à appréhender au début. Attention cependant, ça a un peu tendance à assécher les longueurs : bien, mais pas sur la durée !

Le + : c’est un produit naturel, bio, sans ajout chimique chelou, on en trouve plutôt partout et ça sert aussi à se laver le corps #toutbénef

Le – : ça assèche (un peu) et les cheveux ont tendance à s’emmêler après coup. Je vous dis ça, ça ne me concerne pas vraiment vu que j’ai 5 cm sur le crâne.

Combien ça coûte : un savon coûte entre 3 et 6 euros et dure 2 mois.

Où ça se trouve : en magasin bio, en pharmacie ou online !

2 –  Le rhassoul

Ghassoul argile maroc shampoing cheveux

Remplacer le shampoing par de l’argile : essai numéro 2

Le rhassoul c’est merveilleux : c’est une argile extrêmement douce qui absorbe le gras. Pas étonnant donc, que ce soit tout indiqué pour les peaux et les cheveux gras ! Pour l’utiliser, il faut mettre 3 cuillères de rhassoul dans un bol et 3 cuillères à café d’eau. On obtient une pâte qu’il faut appliquer sur le cuir chevelu, il faut frotter un peu et laisser reposer quelques minutes. Après le rinçage, on a le plaisir d’avoir les cheveux ULTRA DOUX. C’est également un très bon produit de transition puisqu’on retrouve un peu la sensation de douceur post-shampoing !

Le + : C’est tout tout doux, c’est rigolo à utiliser, on se sent carrément bien après le rinçage.

Le – : Il faut quand même bien chercher pour en trouver, et ce n’est pas l’alternative la moins chère. Et pour le coup le fait que c’est un produit importé d’un peu loin c’est pas très écolo m’voyez.

Combien ça coûte : Autour de 10 euros le kilo, moi j’ai acheté 400 grammes en début d’année et je n’ai toujours pas fini (mais j’alterne avec d’autres méthodes).

Où ça se trouve : en magasin bio et en ligne !

3 – L’oeuf

oeuf shampoing cheveux propres

Se laver les cheveux avec de l’oeuf, et pourquoi pas !

Bon j’avoue, l’oeuf, c’est un peu le truc que j’ai mis trois plombes à tester. La bouffe c’est sacré, et je vais certainement pas sacrifier une omelette pour m’amuser à me tartiner la tête avec. Mais bon, comme trois c’est toujours mieux que deux, je me suis un peu forcée à tester pour le bien-fondé de cet article de blog.

Alors, au premier essai, j’ai un peu raté mon coup. Je n’avais pas compris qu’il fallait mélanger l’oeuf à de l’eau, et j’ai laissé la mixture dans un bol. On se sent quand même bien teubé à essayer de s’étaler ça sur la tête. Et puis moi, grande championne, je me suis renversé la moitié de l’omelette sur l’épaule.

Du coup au deuxième essai j’ai chopé le coup de main : en fait il faut mélanger l’oeuf avec un peu d’eau et verser ça dans une bouteille ! Bien plus facile pour étaler ça sur l’ensemble du cuir chevelu !

Et verdict : en fait ça marche très bien, ça nettoie carrément bien les cheveux ! Et pour le coup, moi qui trouvais ça un peu dégoûtant, ça m’a forcée à espacer les shampoings vu je me voyais pas sacrifier un poulailler par semaine pour le plaisir de me frotter les racines avec.

Le + : ça marche super bien, et puis c’est ultra accessible, on a tous un oeuf sous la main.

Le – : Bon ben c’est pas végan, c’est sûr. Et puis ça peut faire un peu dégueu. A noter qu’il ne faut pas se laver les cheveux avec une eau trop chaude, au risque de faire cuire l’oeuf (beurk).

Combien ça coûte : Pas cher ! Même si tu prends de l’oeuf bio de poule en liberté !

Où ça se trouve : Si tu te poses réellement cette question, je ne peux pas faire grand chose pour toi.

Bilan après 5 mois sans shampoing : je me suis réconciliée avec mes cheveux.

Je vais être honnête : par rapport à ma période “shampoing/après-shampoing/masque/gommage”, je n’ai pas l’impression d’avoir de plus beaux cheveux : ils sont toujours filasses et ils graissent facilement par rapport à la moyenne. Par contre, en espaçant les lavages, ils restent quand même propres plus longtemps et je peux profiter de mes cheveux pendant deux jours au lieu d’un ! Et puis, le reste du temps c’est “Passion Foulards”… Heureusement que c’est à la mode !

Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que j’ai carrément arrêté de me prendre la tête. Passer au No Poo, c’est surtout une leçon d’humilité, pour se rappeler que dans la vie il y a des choses plus importantes que l’épaisseur de ses cheveux. En fait, je me sens même mieux dans ma peau parce qu’au moins je sais que je ne fais pas de mal à mon corps (et que j’abîme un tout petit peu moins la planète !). Du coup, sans dire que je ne reviendrais jamais au shampoing (mais en lisant bien les étiquettes #NonAuxPerturbateursEndocriniens) parce que c’est quand même plus rapide et plus confort, surtout en voyage, je pense que c’est une expérience qui m’a pas mal apporté sur le plan perso. Comme quoi, parfois, le meilleur moyen de se débarrasser d’une obsession bizarre, c’est d’aller jusqu’au bout de son angoisse !

Si toi aussi tu es #TeamCheveuxGras, suis-nous sur insta, ou stay tuned, bientôt je te parlerai de mes tutos préférés pour porter les foulards noués !

You Might Also Like

2 Très belles personnes ont manifestées leurs avis, tu devrais être faire tout pareil à mon avis

  • Reply Vieille Morue 11 juillet 2017 at 22 h 37 min

    OH MY GOD.

    Je n’imagine pas une vie où je ne me laverais pas les cheveux. Même dans un monde parallèle où une autre galaxie. Mes cheveux graissent vite, j’ai horreur de ça, ça me fait une tête horrible, je me sens sale… du coup je suis assez maniaque, et j’ai la gâchette « shampoing sec » rapide.

    J’ai lu ton article par curiosité, et tu m’as fait rire avec le coup de l’omelette à l’eau chaude. Respect pour tes essais et ta ténacité ! Si tu as trouvé un quotidien qui te convient, et qui te fait te sentir à l’aise, alors c’est top (Y)

    • Reply jade 12 juillet 2017 at 14 h 45 min

      Coucou Vieille Morue (très joli surnom :)). Moi aussi j’étais comme toi la première fois que j’en ai entendu parler ! Je fais partie de ces gens qui perdent 40% de productivité dès qu’ils ont les cheveux sales. Mais c’était un challenge rigolo à suivre, et très édifiant sur le plan perso.
      (Et puis bon, je me lave quand même les cheveux hein, juste plus avec du shampoing !)
      A très viite !

    Tu es en sécurité ici, exprimes-toi !